Actualités

Cartouches d’encre : organisez le recyclage !

Un collaborateur imprime 28 pages par jour en moyenne dans son entreprise. En lisant ce chiffre, on pense immédiatement au volume de papier gaspillé chaque jour, responsable en partie de la déforestation de la planète. Mais nous oublions quelque chose… les cartouches d’encre consommées qui elles aussi ont un impact sur l’environnement ! 

En France, ces dizaines d’impressions lancées quotidiennement par des millions de salariés nécessitent 80 millions de cartouches chaque année : dont 70 millions de cartouches jet d’encre et 11 millions de toners.

Ces 80 millions de cartouches vides représentent 2 400 tonnes de déchets soit le poids de 5 airbus A380 !

Vous en avez le tournis? Nous aussi…

Vu le volume que représente ces consommables on comprend aisément l’importance de recycler les cartouches d’encre.

Dans votre entreprise, que faites-vous de vos cartouches usagées?

Si vous n’en faites rien, rassurez-vous vous n’êtes pas le seul !
En matière de gestion des déchets, nombreuses sont les entreprises à ne rien faire, repoussant sans cesse l’organisation de la collecte.

Résultat : les décharges sont remplis de cartouches vides qui auraient pourtant pu être recyclées ou bien les placards des bureaux débordent de ces indésirables dont on ne sait pas comment se débarrasser.  

En 2017, seulement 24% des cartouches utilisées dans les entreprises françaises sont collectées et recyclées.  Et pourtant des solutions simples existent… Suivez le guide !

Une cartouche d’encre : c’est quoi?

Si vous ignorez totalement ce qui se trouve à l’intérieur d’une cartouche, voici une liste non exhaustive de ses composants :

  • Aluminium
  • Sulfure de cadmium
  • Plomb
  • Nitrate d’argent
  • Ether glycol
  • Oxyde de fer et oxyde de zinc
  • Ether glycol
  • Noir de carbone
  • Glycol
  • Arsenic-sélénium et sélénium
  • Silicium amorphe
  • Plastiques non biodégradables

Ces matières plastiques non biodégradables et ces substances toxiques ont des effets désastreux sur l’environnement. Si elles ne sont pas recyclées correctement, ces composants peuvent en effet polluer l’air, l’eau et la terre.

Ajoutons qu’au moment de sa fabrication, une cartouche engloutit 1 litre de pétrole.

Le recyclage permet donc de ne pas polluer l’environnement avec ces déchets toxiques, mais aussi de limiter la réduire la consommation des ressources naturelles.

Face à cet enjeu environnemental, la loi oblige les entreprises à recycler leurs cartouches vides.

La loi prévoit le recyclage des matériels électriques et électroniques

Depuis 2017, la loi de Transition Énergétique organise la collecte et le recyclage des d’équipements électriques et électroniques aussi appelés EEE.

Equipement électrique et électronique? Jamais entendu parler.  

Mais si ! Dès que vous voyez le logo sur l’appareil, vous êtes face à un EEE. Vous savez ce fameux logo qui vous met régulièrement dans l’embarras…

Celui là :

Logo équipements électriques et électroniques

Sous cet acronyme EEE se cachent de nombreux matériels et équipements, dont les ordinateurs, imprimantes etc.

Or la loi prévoit que les entreprises produisant ou mettant en vente ce type d’appareil doivent pourvoir ou contribuer à la collecte et au recyclage de ces déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). C’est la REP : la responsabilité élargie des producteurs.

Certains constructeurs d’équipements ont organisé leur propre système de collecte et de gestion des DEEE, celui-ci doit simplement être validé par l’Etat. D’autres font le choix d’adhérer à des éco-organismes agréés par l’Etat.

Pour en savoir plus sur la règlement des équipements électriques et électroniques nous vous conseillons la lecture de cet article très complet.

Cette obligation ne concerne que les EEE mis sur le marché après le 13 août 2015. Votre fournisseur n’est donc pas tenu de reprendre l’imprimante qu’il vous a vendue, si celle-ci vous a offert 20 ans de bons et loyaux services. Dans ce cas, le détenteur final (vous !) est responsable de l’acheminement du matériel vers le centre de tri. La solution dans ce cas est de négocier (en cas de remplacement) la reprise de votre ancien appareil.

Et les cartouches d’encre dans tout ça?

Les consommables d’impression, au début exclus de cette catégorie DEEE, ont finalement été ajoutés à cette liste le 15 août dernier. Depuis cette date les producteurs et vendeurs de consommables sont donc dans l’obligation d’organiser cette collecte et le recyclage.

Les fabricants de cartouches ou les organismes certifiées doivent donc vous proposer de récupérer vos consommables usagés : 

  • Soit via un système d’envoi
  • Soit par un système de collecte avec un contenant régulièrement vidé par leurs soins

Là c’est le moment où vous cherchez frénétiquement dans votre mémoire le nom de votre fournisseur de cartouches…

Pensez à interroger votre service comptabilité!

Remarque : Si vous avez accumulé pendant des années une grande quantité de cartouches vides, n’hésitez pas à demander à votre fournisseur de les récupérer. La plupart accepteront !
En cas de refus, sachez qu’il est toujours possible de contacter des entreprises spécialisées qui valoriseront ces déchets. Faites de la place dans vos placards…

Les 3 étapes du recyclage d’une cartouche d’imprimante

Comment s’organise le recyclage d’une cartouche d’encre vide? Que devient-elle?

Nous avons mené l’enquête.

Etape 1 :

Une fois votre cartouche collectée, le contenant est nettoyé afin de retirer toute micro trace d’encre. Centrifugeuse, nettoyeur vapeur, et même boîte à ultrasons. Votre vieille cartouche ressort toute propre de cette étape.

Etape 2 :

Une fois la cartouche nettoyée l’entreprise vérifie son étanchéité. En fonction de la marque, de la manière dont la cartouche a été manipulée avant et après utilisation, certaines cartouches peuvent avoir été fragilisées. 

Etape 3 :

Si le contrôle d’étanchéité est satisfaisant, l’entreprise peut remplir d’encre la cartouche, l’étiqueter et la mettre en rayon. La cartouche retourne sur le marché.

Si la cartouche présente des fuites alors celle-ci est impropre au recyclage. Elle est malgré tout nettoyée et détruite. Chaque composant est traité différemment.

  • Certains matériaux peuvent être recyclés
  • D’autres sont isolés et traités à part car toxiques
  • Les déchets non recyclables sont enfouis dans un centre spécialisé

Conclusion

Recycler ses cartouches d’encre est donc un acte citoyen que la loi organise et facilite.

Vos fournisseurs de consommables sont techniquement responsables de la collecte et du traitement des cartouches qu’ils vous vendent. Qu’en est-il dans votre entreprise?

Vous avez encore des doutes sur l’importance de cette démarche?

Sachez que le recyclage de 20kg de cartouche usagée permet d’économiser 17kg de ressources naturelles non renouvelables. Ou bien qu’en un an, dix employés qui recyclent leur cartouches permettent d’éviter l’extraction de 36 litres de pétrole.

Le gouvernement a fixé les objectifs suivants :

-> 43% de cartouches recyclées en 2019

-> 55% en 2020

-> 65% en 2021

Prêts à relever le défi?

A vos côtés, Print Value s’engage pour l’environnement et pour le recyclage des emballages et peut vous conseiller sur la collecte et le recyclage de vos cartouches vides. Construisons ensemble votre démarche éco-responsable !

Si le contenu de cet article vous a passionné et que vous êtes décidé à vous engager concrètement en faveur de l’environnement dans votre entreprise, sachez qu’il est aussi possible de contrôler ses impressions. Lisez notre article sur l’impression éco-responsable !

Pour aller plus loin:

    Impression, dématérialisation, archivage et destruction, chez Print Value nous envisageons vos documents dans leur ensemble.

    SIÈGE SOCIAL

    119 avenue Louis Roche
    92230 Gennevilliers
    France

    TÉLÉPHONE

    +33 (0)1 41 32 22 60

    EMAIL

    assistance@print-value.fr

    Cart

    Abonnez-vous !

    LA NEWSLETTER DE LA GESTION DOCUMENTAIRE Tous les mois dans votre boite mail, nos derniers articles de fond sur la gestion documentaire en entreprise pour vous aider à mieux optimiser vos flux de travail et vous aider dans vos choix.